Retour

Volleyball féminin : le Rouge et or freiné par les Dinos

Le Rouge et or de l’Université Laval s’est bien battu contre la puissante formation des Dinos de l’Université de Calgary vendredi soir au PEPS. Mais, les championnes de l’ouest ont fait respecter la logique en battant les Lavalloises 27-25, 25-21 et 25-11 en quart de finale du championnat canadien USPORTS de volleyball universitaire féminin.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Classées numéro 1 au pays, les Dinos ont toutefois dû s’appliquer pour arracher les deux premières manches aux joueuses du Rouge et or.

Coriaces, les favorites locales ont offert du jeu combatif. En bout de ligne, les joueuses du Rouge et or n’ont pas été en mesure de s’ajuster aux stratégies variées de leurs adversaires.

« Les filles ont travaillé fort. On voyait qu’elles avaient du chien, a laissé entendre l’entraîneur Olivier Caron du Rouge et or après le match. Il fallait être patients et disciplinés, ce qu’on n’a pas été capable de faire. »

Deux bonnes manches

Portées par la foule bruyante du PEPS, les représentantes de l’UL ont comblé des retards de 13-20 et 19-24 pour égaler la marque 24-24 dans le premier set. Calmes, les Albertaines ont cependant retrouvé leur aplomb pour l’emporter 27-25.

Ce revers n’a pas semblé ébranler le Rouge et or qui s’est tout de suite remis au travail en deuxième manche. Dans le coup à 17-17, l’entraîneur Olivier Caron a vu ses joueuses céder cinq fois de suite pour finalement échapper le deuxième set 25-21.

« On y a cru pendant un bon bout de temps. On a eu deux bons sets. Le premier set, on est revenu. On les a laissé partir trop vite, mais après on montait égal avec eux autres. »

À partir de ce moment, le Rouge et or a semblé à court de munitions. Les Dinos ont remporté une troisième manche sans histoire 25-11 pour se qualifier pour la demi-finale du championnat canadien.

Pour l’honneur

Le Rouge et or ne peut espérer mieux qu’une cinquième position et jouera samedi en demi-finale de la ronde consolation.

La joueuse du match Alice Cloutier n’a pas l’intention de se laisser abattre, même si les chances de médailles de son équipe se sont envolées avec cette défaite.

« Oui, on a perdu en quart de finale, mais le Canadien n’est pas fini. On va rencontrer encore de grosses équipes. C’est un honneur pour nous de continuer dans ce tournoi-là et d’essayer de gagner la cinquième position », expliquait l’attaquante originaire de Saint-Georges, en Beauce.

Le Rouge et or affrontera le Heat de l'Université de la Colombie-Britannique - Campus d'Okanagan samedi à 15h au PEPS.

Plus d'articles