Retour

Voyageurs coincés à Cuba : l'agence Caribe Sol s'excuse

L'agence de voyages Caribe Sol s'excuse auprès de ses clients restés coincés à Cuba pendant 48 heures en attendant leur vol de retour au Québec.

Par courriel, le président de l'entreprise indique que c'est en raison de problèmes mécaniques du transporteur Air Cubana que les vacanciers ont dû patienter pendant deux jours. Ils ont finalement pu regagner Montréal dimanche.

L'agence indique qu'elle recevra les réclamations de ses clients et qu'elle les acheminera à la compagnie aérienne.

« Nous nous excusons sincèrement auprès de tous les passagers touchés par cet événement », écrit Juan Carlos Soto Garcia, président de Caribe Sol et Vacances Hola Sun.

Des recours possibles

Selon Jacob Charbonneau de volenretard.ca, il est rare que l'on constate des délais aussi longs lors de vols en retard. Il rappelle que la Convention de Montréal qui dicte des règles relatives au déplacement international s'applique puisque Cuba est l'un des 128 pays signataires.

Les personnes touchées devront cependant obtenir un jugement des petites créances pour récupérer leurs dépenses additionnelles ou des pertes de revenus d'emploi.

« Ça nous montre qu'on est vraiment mûrs au Canada pour avoir une charte du voyageur », insiste M. Charbonneau, qui salue les intentions du gouvernement fédéral sur le sujet.

« Ce que devrait faire la charte, c'est de venir mettre des barèmes qui vont venir encadrer les lignes aériennes et donner des dédommagements automatiques aux passagers », conclut-il.

Des démarches sont également en cours pour intenter un recours collectif contre l'agence de voyages et le transporteur aérien.

« À l'aéroport, on a décidé de récupérer tous les noms des voyageurs qui ont réservé avec Caribe Sol, précise Jessy Sheehan, l'instigateur des démarches qui faisait partie des voyageurs bloqués à Cuba. On verra ce qu'on peut avoir comme dédommagement ou au moins des excuses pour le manque de communication. »

Plus d'articles

Commentaires