Retour

Web à Québec : le défi d'informer à l'ère du numérique

Alors que Radio-Canada déploie une version bêta de son nouveau site Internet, son directeur exécutif du numérique, Maxime St-Pierre, était de passage au Web à Québec (WAQ) où il a présenté la philosophie qui guide la transformation numérique du diffuseur public.

Un texte de Jean-Simon Fabien

Ce lent processus d'adaptation à de nouvelles possibilités technologiques se déploie autour du citoyen numérique, l'utilisateur des différentes plateformes radio-canadiennes.

« Notre mandat est d'informer, d'éduquer et de divertir, mentionne Maxime Saint-Pierre devant une centaine de curieux. Notre offre numérique doit remplir ces objectifs grâce à une offre de contenus pertinents. C'est important en cette époque de fausses nouvelles. »

Ces contenus sont disponibles dans un écosystème interconnecté de plateformes développées par Radio-Canada (ICI Radio-Canada Télé, ICI Tou.tv, etc.) et des réseaux utilisés par les internautes (Facebook, YouTube, etc.).

« La télévision est encore un véhicule très important à Radio-Canada, mais la croissance du numérique est énorme, et il nous faut être proactif », insiste le directeur.

« Citoyens numériques »

Comme il peut être étourdissant de suivre les innovations technologiques associées au numérique, il est important de rester en phase avec les besoins des utilisateurs, les citoyens numériques.

« Les robots de conversation, l'expérience en réalité virtuelle, les vidéos 360, la reconnaissance vocale, ce serait une erreur de ne pas travailler sur ces innovations, mais il faut s'assurer que cette offre soit celle voulue par notre base. Nous nous devons de décoder ce qui crée de la désirabilité chez les utilisateurs de nos plateformes », précise Maxime Saint-Pierre.

À Radio-Canada, ce processus de transformation est porté par différents projets idéateurs à l'intérieur même de l'organisation, notamment avec des initiatives comme le Hackathon et l'Accélérateur d'idées. De petites équipes d'employés deviennent en quelque sorte, de petites start-ups qui répondent à des besoins précis.

« Ce qui est traditionnellement un obstacle devient une opportunité en numérique », commente Maxime St-Pierre.

Et cette transformation se poursuit chez Radio-Canada alors que 50 % des utilisateurs de ses plateformes consomment ses contenus sur un appareil mobile.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine