Paul-Henri Bergeron a décidé de s'offrir tout un cadeau pour célébrer son 90e anniversaire. Le sympathique nonagénaire marchera 42 kilomètres lors du marathon qu'il organise sur la Zone portuaire de Chicoutimi, samedi prochain.

Il enfilera ses souliers de course avec grand plaisir et se sent assez en forme pour réaliser cet exploit.

« C'est sûr que, mentalement, je suis très prêt. Ça fait 10 ans que je me prépare pour ce marathon-là. Physiquement, eh bien, je peux avoir des surprises désagréables, mais mon grand médecin, c'est mon corps », dit-il.

Paul-Henri Bergeron, qui a couru son dernier marathon en 2006 pour souligner son 80e anniversaire, avait alors promis de récidiver 10 ans plus tard. Même si des ennuis de santé l'ont forcé à abandonner la course depuis quatre ans, il se lance malgré tout dans l'aventure, à la marche.

« Les saines habitudes de vie, quand on les applique vraiment au quotidien, ça nous permet justement d'avoir une qualité de vie incroyable jusqu'à la fin et ce qui nous permet de faire des exploits comme ceux que monsieur Paul-H s'apprête à faire », affirme son médecin, Dominic Gagnon.

Le triathlète Pierre Lavoie participera à cette course bien spéciale à titre d'ami et de président d'honneur. À ses yeux, l'exemple de Paul-Henri Bergeron pourrait inciter les aînés à faire du sport et à bouger davantage.

« On a besoin de modèles qui nous montrent qu'on peut vieillir très vieux autant physiquement que psychologiquement. Puis, le modèle PH Bergeron, c'est un précurseur. Aujourd'hui, on voit le résultat après tant d'années. C'est rassurant pour les populations vieillissantes », mentionne Pierre Lavoie.

Paul-Henri Bergeron ne se fixe pas d'objectif à l'aube de son exploit, mais il révèle le secret de sa vitalité.

« Pour fleurir et s'épanouir, la santé a besoin d'être arrosée régulièrement par une bonne dose de sueur chaude », soutient-il en riant.

Plus d'articles