Retour

À quand la première pelletée de terre pour le terrain de soccer intérieur à Saguenay?

Après des mois de rumeurs et de négociations, les promoteurs du projet de terrain de soccer intérieur à Saguenay sont finalement prêts à aller de l'avant et promettent des développements sous peu.

À l'été 2015, l'homme d'affaires Pascal Bouchard annonçait la construction du complexe récréosportif IntenCité dans l'arrondissement Jonquière. Seize mois plus tard, il n'y a toujours aucun signe de vie sur le terrain où sera construite la bâtisse, mais les choses pourraient changer prochainement.

Les responsables ont finalisé le montage financier du futur complexe privé et le budget initial a été revu à la hausse. Selon le promoteur, Pascal Bouchard, les questions budgétaires sont maintenant réglées.

Ce montant de 19 millions de dollars, prévu pour la première phase du projet, inclut le stade, le stationnement, le champ de pratique de golf, les simulateurs et les jeux vidéo.

En avril, Pascal Bouchard et la Ville de Saguenay confirmaient une entente de 15 ans, garantissant des milliers d'heures de location de terrains.

De plus, M. Bouchard a le soutien de plusieurs clubs et organismes sportifs dans la région dans cette aventure.

Peu de projets semblables au Québec

Présentement, dans la province, il existe très peu d'infrastructures sportives privées en dehors des grands centres. À l'automne 2011, des investisseurs de Granby ont ouvert un centre avec deux terrains de soccer intérieur. Le directeur du complexe Artoplex, Paul Goulet, admet que la gestion financière représente un défi de taille en région.

« Ça prend l'endossement de la communauté d'affaires, des partenaires, des commanditaires, des gens qui vont vouloir utiliser l'infrastructure dans leur stratégie marketing, explique M. Goulet. Les sources de revenus doivent largement dépasser la location pure et simple des plateaux. »

Pascal Bouchard croit pouvoir lancer les travaux d'ici la fin octobre. Il espère accueillir ses premiers clients à l'automne 2017.

D'après le reportage de Frédéric Tremblay

Plus d'articles