Retour

Abolition d'un poste d'éducateur spécialisé destiné aux personnes avec des problèmes de santé mentale

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) dénonce l'abolition d'un poste à temps partiel d'éducateur spécialisé destiné aux personnes avec des problèmes de santé mentale.

Lorsque ce poste de deux jours par semaine sera aboli en septembre prochain, il restera un seul poste d'éducateur spécialisé destiné aux personnes avec des problèmes de santé mentale à l'hôpital de Chicoutimi.

La présidente de l'APTS, Lynn Brie, estime que cette mesure affecte directement des gens qui ont besoin de ces services, lesquels permettent la réintégration sociale après une période d'hospitalisation.

« On pellette dans le cours des organismes communautaires, sauf qu'au bout du compte, les organismes communautaires sont sous-financés et n'ont pas la mission de réadaptation », soutient Lynn Brie. « Les gens, quand ça ne va pas bien, reviennent à l'urgence, se retrouvent réhospitalisés », ajoute-t-elle.

Cette abolition de poste a lieu dans le cadre des compressions annoncées par le CIUSSS au début juin. En tout, 9 millions de dollars sur deux ans dans l'ensemble du réseau rgional de la santé et des services sociaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine