Retour

Abus contre des femmes autochtones : le chef de Mashteuiatsh veut un plan d’action  

Le chef de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, estime qu'il faut une concertation de toutes les communautés, autochtones et non autochtones, pour s'attaquer au problème de la violence contre les femmes autochtones.

En entrevue à Café Boulot Dodo, M. Dominique a réagi au reportage de l'émission Enquête sur les agressions dont auraient été victimes certaines femmes autochtones et qui seraient le fait de policiers de la Sûreté du Québec.

Gilbert Dominique avoue avoir été troublé et ébranlé par le reportage. Il dénonce la situation et ajoute qu'il est temps de s'attaquer au problème. Il affirme qu'il faut un dialogue avec les municipalités et les gouvernements pour élaborer un plan d'action.

Il précise qu'un rassemblement spirituel a eu lieu dimanche soir, à Mashteuiatsh. Le mouvement a été initié par des femmes de la communauté. Elles voulaient envoyer de l'énergie et des prières à celles qui ont osé témoigner et dénoncer.

Rencontre d'urgence

La conseillère du Conseil de bande de Mashteuiatsh, Julie Rousseau, participera à une réunion d'urgence convoquée par l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, mardi.

Elle déplore qu'il ait fallu une onde de choc comme celle-ci pour faire bouger les choses.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine