Retour

Accusations de voies de fait contre un enseignant de Saguenay 

Un enseignant de 45 ans d'une école primaire de l'arrondissement de Chicoutimi est suspendu. Il devra répondre à des accusations de voies de fait pour avoir touché des enfants.

L'enseignant aurait donné de petites tapes à des élèves, sans violence ni connotation sexuelle. Un enfant aurait signalé les gestes à ses parents, qui ont porté plainte.

La direction de la commission scolaire a suspendu son employé avec solde. Le dossier se retrouvera devant la cour au mois d'août.

Le syndicat réagit

En entrevue à l'émission Café Boulot Dodo, la présidente du Syndicat de l'enseignement du Saguenay, Aline Beaudoin, s'est portée à la défense du professeur. Elle s'inquiète qu'un enseignant ne puisse plus toucher à un enfant de quelque manière que ce soit. Selon elle, la situation va trop loin.

« Ça nous fait penser à toutes sortes de choses, explique-t-elle. Est-ce qu'on doit voyager avec les enfants, parce qu'on est toujours en situation où on pourrait être accusé de toute sorte de choses... »

Mme Beaudoin affirme que la carrière de l'enseignant est entachée, peu importe l'issue de cette affaire. Elle s'étonne aussi que le procureur de la Couronne retienne la plainte et entame des poursuites. Elle affirme que la commission scolaire n'avait pas à passer par le tribunal pour gérer ce dossier, puisqu'elle possédait tous les outils pour amener l'enseignant à changer ses façons de faire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine