Retour

Affrontement syndical dans le secteur de la santé

Les 10 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean doivent choisir leur nouvelle accréditation syndicale. Il ne restera que quatre syndicats au terme de l'exercice, alors qu'il y en a 34 actuellement.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) est le syndicat qui compte le plus de membres dans cette course. Le 21 avril prochain, il ne restera qu'un seul syndicat pour représenter toutes les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes du réseau régional de la santé.

« Quand on vient dans les établissements d'autres organisations syndicales, on a une très bonne réception. Les gens veulent de l'information », affirme Louise Ménard, conseillère syndicale de la FIQ

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) et le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nord-Est québécois affilié à la CSQ (SIISNEQ-CSQ) sont sur le terrain dans l’espoir d’avoir de nouveaux membres.

« Ça parle aux gens. On est dans la région, on défend les enjeux de la région. Il ne faut pas oublier que nous, en 2004, on était à la FIQ et comme syndicat, on a décidé de les quitter », affirme la présidente du SIISNEQ-CSQ, Nathalie Savard.

Le vote du personnel professionnel et technique convoité

La CSN et l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) s'affrontent pour représenter les travailleurs sociaux et les éducateurs spécialisés. Ces syndiqués travaillent dans les laboratoires, les CLSC et les centres jeunesse.

Au terme du processus de fusion, il n'y aura qu'un seul syndicat par catégorie d'employés. Voici comment sont réparties les unités syndicales actuellement :

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine