Retour

Agrandissement du site de résidus de bauxite de Rio Tinto : les pour et les contre

Le projet d'agrandissement du site d'entreposage des résidus de bauxite de l'usine Vaudreuil continue d'alimenter le débat dans la région.

Quelques mois après la formation du Comité des citoyens pour un Vaudreuil durable qui milite, entre autres, pour des études d'impacts indépendantes, l'ingénieur Pierre Charbonneau a lancé une pétition pour appuyer le projet. Les deux parties ont présenté leur vision lors d'un débat à l'émission L'heure de pointe.

Les pour 

Pierre Charbonneau a précisé qu'il avait voulu permettre à ceux qui sont en faveur du projet de s'exprimer avec sa pétition. Il est d'avis que les études d'impact de Rio Tinto sont sérieuses, et que la région ne peut se permettre de perdre l'usine Vaudreuil.

« Les projets sont faits dans des processus d'ingénierie et ce sont des professionnels et des experts qui sont dans ça. Ils ne peuvent pas en passer à la compagnie et à la population », soutient-il. 

Les contre 

De son côté, la représentante du Comité des citoyens pour un Vaudreuil durable, Lana Pedneault, souligne que son comité est également pour la survie de l'usine Vaudreuil.

Elle déplore toutefois que les études fournies par le promoteur ne soient pas indépendantes et que Rio Tinto soit incapable d'offrir des garanties concernant le maintien des emplois. Elle parle de chantage à l'emploi de la part de Rio Tinto.

« On ne peut pas nous garantir que Vaudreuil va être encore en opération dans cinq ans, on ne peut pas nous garantir les 650 emplois directs, on ne peut pas nous garantir que si jamais on fait une augmentation de production advenant les phases 2 et 3 de l'aluminerie d'Arvida ou la phase 2 d'Alma, qu'on va avoir assez de place pour entreposer les produits », argue Lana Pedneault.

« Je pense qu'une compagnie qui est prête à investir 200 millions et qui a un champ de vision de 25 ans, je vois mal comment elle voudrait fermer Vaudreuil, a répliqué Pierre Charbonneau. Si ça arrive, ce ne sera pas dû à ça. Ce sera dû à la conjoncture internationale qui évolue très rapidement. »

Voici un extrait du débat à l'émission L'heure de pointe :

Rio Tinto doit déposer ses études d'impacts environnementales au cours des prochaines semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine