Retour

Aide médicale à mourir : un processus complexe, mais efficace selon le CIUSSS

Une seule personne a obtenu l'aide médicale à mourir au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis l'adoption de la loi 2 sur les soins de fin de vie. Le processus est complexe, mais le directeur des services professionnels du CIUSSS, Donald Aubin, est satisfait du déroulement.

« On a rapidement mis en place toute l'infrastructure pour répondre aux besoins, explique M. Aubin. Le bilan que j'en fais, moi, c'est très bien. On a répondu aux besoins de notre population. »

Questionnement

Il confirme que beaucoup de gens questionnent le personnel des établissements de santé sur l'aide à mourir. Certains patients ont formulé des demandes en ce sens. Celles-ci sont soumises à un comité spécialement mis en place au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les critères à respecter sont bien précis et le consentement du patient en fait partie.

« Quelqu'un qui n'a plus la capacité de le faire n'est plus apte, mentionne le Dr Aubin. Ça prend quelqu'un qui est devant une maladie, mais une maladie terminale, vraiment quelque chose qui va conduire à la mort. »

Il rappelle également que le service s'adresse aux citoyens du Québec uniquement, qui possèdent leur carte d'assurance-maladie. Ce critère vise à éviter que des citoyens de l'extérieur viennent au Québec pour cette unique raison.

Formation spécifique

Il affirme que le personnel des établissements de santé a été formé pour répondre aux demandes et accompagner les patients. Du personnel infirmier, des travailleurs sociaux, des médecins et des pharmaciens sont impliqués dans le processus. « Ces gens-là sont formés pour savoir comment faire, procéder et accompagner les gens », indique le directeur.

Le but est de faire en sorte que toutes les demandes soient analysées au cas par cas.

Le CIUSSS doit faire un rapport de l'état de la situation deux fois par année durant les deux premières années suivant l'entrée en vigueur de la loi.

D'après le reportage de Mélissa Savoie-Soulières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine