Retour

Alexandre Cloutier à la rescousse des agriculteurs touchés par la grêle

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, demande aux gouvernements fédéral et provincial de mettre en place des mesures d'urgence pour venir en aide aux agriculteurs touchés par la tempête de grêle de vendredi. 

Selon lui, certains producteurs risquent la faillite.

La tempête a causé l’équivalent de plusieurs millions de dollars en dégâts sur une cinquantaine de fermes.

« Qui est le maître d’œuvre? Ce n'est pas vrai que c'est juste la Financière agricole qui va gérer le dossier en fonction des contrats signés. On ne veut pas le respect des contrats actuels. Ce qu’on veut, ce sont des mesures exceptionnelles », s'est indigné le député de Lac-Saint-Jean.

Sylvain Boily, un producteur céréalier de Saint-Bruno, a perdu une partie de son maïs et de ses céréales.

La Financière agricole ne couvrira pas toutes ses pertes.

« On développe de nouvelles cultures, entre autres la gourgane et le chanvre, puis c'est pas encore assurable. Qu'est-ce qu'on attend pour les assurer? », lance le président de l’Union des producteurs agricoles de Lac-Saint-Jean-Est, Éric Girard.

Par ailleurs, Alexandre Cloutier demande au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, de nommer immédiatement une personne-ressource pour recueillir toutes les plaintes des sinistrés de cette tempête de grêle.

Le secteur touché par la grêle aurait une superficie d'environ 200 kilomètres carrés entre le Lac Saint-Jean et le Lac-Kénogami.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine