Retour

Alexandre Cloutier critique l’achat d’électricité à Rio Tinto

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, s'étonne une fois de plus de l'ampleur de l'achat d'électricité à la multinationale Rio Tinto.

En raison des importantes accumulations de pluie l’an dernier, l’aluminerie a enregistré un record de production d’électricité.

L’entreprise a donc vendu 5 % de sa production à la société québécoise, en vertu d’une entente avec le gouvernement.

« C’est un chèque de 25 millions de dollars des contribuables qui est fait à la multinationale, il y a de quoi réagir », fulmine le député de Lac-Saint-Jean.

Alexandre Cloutier convient que les règles sont les règles, mais il estime que la situation soulève des lacunes.

Il y a de quoi qui ne fonctionne pas dans le système quand on fait des chèques salés à une entreprise privée.

Alexandre Cloutier

M. Cloutier rappelle que la société a payé plus de 130 millions de dollars à Rio Tinto durant le lock-out à l’aluminerie d’Alma en 2012 pour le rachat d’électricité.

Berges du lac Saint-Jean

Le député ajoute que sa principale préoccupation demeure la stabilisation des berges autour du lac Saint-Jean.

« C’est facile de mettre des roches tout le tour du lac Saint-Jean, mais c’est la dernière chose qu’il faut faire », explique-t-il.

Lors de la présentation du bilan annuel de la division énergie électrique de Rio Tinto, mercredi, le directeur général, Jean-François Gauthier, défendait pourtant les pratiques de l’entreprise.

Il a souligné que l’état des berges dépend des conditions climatiques.

« En 2013, il y avait eu des tempêtes importantes. On voit deux ans après qu’on a été en mesure de rétablir les largeurs de plages », a-t-il précisé.

M. Gauthier a ajouté qu’il y a eu moins de tempête que la moyenne en 2016.

Le député Alexandre Cloutier rétorque qu’il est très difficile d’avoir l’heure juste sur l’état des berges.

Il encourage le gouvernement à donner plus de place aux citoyens dans les négociations en cours sur le décret qui permet à Rio Tinto de gérer le niveau du lac Saint-Jean.

Plus d'articles

Commentaires