Retour

Alliance forêt boréale prépare son offensive contre Greenpeace

Alliance forêt boréale, un groupe de pression créé pour défendre les pratiques d'exploitation forestière, entend modeler sa stratégie sur celle du groupe Greenpeace, jugé responsable de la perte de nombreux contrats d'approvisionnement en produits issus des forêts du nord.

L'organisme envisage de faire pression sur ces entreprises pour qu'elles renouvellent leurs contrats, pressions qui pourraient aller jusqu'au boycottage.

Alliance forêt boréale affirme compter près de 2000 membres, des élus, des travailleurs et des retraités de la forêt, principalement au Lac-Saint-Jean. L'augmentation du nombre de membres fait partie de la stratégie.

Une force de frappe qui pourrait servir à attaquer Greenpeace sur son propre terrain, celui des interventions directes auprès des entreprises.

Si, en faisant pression directement sur des sociétés comme Canadian Tire ou Best Buy, Greenpeace est parvenue à mettre en péril de lucratifs contrats d'approvisionnement en papier, la même stratégie pourrait être utilisée par l'Alliance.

Jean-Pierre Boivin assure toutefois qu'il n'est pas question de menacer directement d'une campagne de boycottage les entreprises visées, même si, dans les faits, cela peut y ressembler.

Plus d'articles

Commentaires