Retour

Amende au magasin Bizz : des producteurs bio se demandent si les géants de l'alimentation sont soumis aux mêmes normes

Le producteur agricole et cofondateur de la coopérative de solidarité Nord-Bio, Jean-François Robert, soutient que l'amende de 25 000 dollars imposée à l'épicerie Bizz , plus tôt cette semaine, soulève des questions d'équité.

Le petit commerce a été condamné pour avoir notamment remballé des produits biologiques sans avoir la certification pour le faire.

Selon Jean-François Robert, un des pionniers de l'agriculture biologique de la région, la crédibilité des produits bios est étroitement liée à la qualité des services de contrôle et de surveillance de la distribution.

Par contre, l'agriculteur de Saint-Félicien se demande si le Conseil des appellations contrôlées et des termes valorisants (CARTV) exige la même rigueur de la part de tous les commerces, y compris les grandes chaînes d'alimentation.

Il s'inquiète parce que le propriétaire de Bizz soutient avoir servi de bouc émissaire pour mettre d'autres commerces en garde.

« La crainte qu'a soulevée Denis Gilbert, c'est qu'il aurait servi d'exemple. L'idée, c'est d'en poigner quelques-uns pour faire peur aux autres. Moi, c'est la partie de l'histoire que je ne trouverais pas correcte », explique Jean-François Robert.

Il s'attend donc à ce que le CARTV se montre rassurant à cet égard et qu'il démontre qu'il a les moyens d'appliquer les règlements dans l'ensemble de l'industrie alimentaire.

Plus d'articles

Commentaires