Retour

Anne-Sophie Tremblay-Poitras recouvre sa liberté

Anne-Sophie Tremblay-Poitras, cette femme de 32 ans accusée d'avoir poignardé un homme dans un logement du secteur Kénogami le 26 décembre dernier, a pu reprendre sa liberté, mais elle devra suivre une thérapie.

Son avocat, Sylvain Morissette, a indiqué qu’elle séjournera dans une maison de thérapie de la Beauce au cours des trois prochains mois.

La juge Sonia Rouleau lui a aussi imposé plusieurs conditions. L’accusée devra notamment éviter d’entrer en contact avec sa victime, elle ne peut avoir en sa possession d’outils dangereux et d’armes à feu et elle ne peut pas consommer d’alcool ou de drogue.

Anne-Sophie Tremblay Poitras s’était présentée elle-même à l’hôpital de Chicoutimi après les événements, disant souffrir de problèmes de santé mentale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine