Pour la majorité des gens, vivre en appartement peut sembler banal, mais pour les personnes aux prises avec des difficultés, comme une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme, apprendre à se débrouiller dans la vie est un grand défi.

Depuis le printemps, la Polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien s’efforce d’aider ses élèves qui doivent vivre avec un handicap à développer leur autonomie.

Les jeunes profitent d’une salle de classe aménagée comme un appartement. Ils peuvent ainsi apprendre sur les heures de cours à accomplir les différentes tâches de la vie quotidienne. Dominique Rouillard apprend par exemple à cuisiner et à laver ses vêtements.

« J'étais un petit peu stressée au tout début et là je me suis calmée. Là, ça va bien », mentionne-t-elle.

La direction de l'établissement scolaire rêvait depuis 18 ans d'offrir un tel programme aux élèves.

« Pour eux autres, ça fait écho à quelque chose de signifiant. Quand on nettoie un comptoir, quand on cuisine parce qu'on va recevoir des amis ou des personnes à déjeuner, ce n'est pas dans un contexte de cuisine d'enseignement qui ressemble à la nôtre. Déjà, ce qu'on peut s'apercevoir, c'est que les jeunes sont en mesure de comprendre davantage le sens de l'apprentissage », explique le directeur de la Polyvalente des Quatre-Vents, Patrice Boivin.

Le projet a coûté environ 45 000 dollars.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine