Retour

Après la politique municipale, quel avenir pour Jean Tremblay?

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, entend prendre un temps de repos lorsqu'il aura passé le flambeau à son successeur le 5 novembre.

Celui qui aura passé 20 ans de sa vie à diriger cette ville ne sait toujours pas comment il occupera ses temps libres à la retraite.

120 000 $ en indemnité

À son départ, il touchera une indemnité de près de 120 000 $, selon des données fournies par la Ville de Saguenay.

Il s’agit d’une prime déterminée par la Loi provinciale sur le traitement des élus municipaux.

À cela s'ajouteront des prestations de retraite, dont le montant est toujours inconnu. Le maire prévoit accepter cet argent.

« Je reçois cette prime au même titre que tous les autres maires du Québec. Je ne connais pas un maire qui a refusé son allocation de retraite », souligne Jean Tremblay.

Retour au notariat?

Jean Tremblay écarte du revers de la main le retour à sa pratique, le notariat, mais considère une carrière en enseignement ou dans les médias.

D’ailleurs, le maire a déjà a fait des chroniques à la radio.

Le futur retraité est ouvert à toutes les options, même celle de déménager à l’extérieur de la région, mais rien n’est coulé dans le béton.

D'ici le 5 novembre, le maire entend terminer ses derniers dossiers, préparer le terrain pour le nouveau conseil municipal et entamer le prochain budget.

D'après les informations de Louis Martineau.

Plus d'articles

Commentaires