Retour

Arianne Phosphate voit la fusion de PotashCorp et Agrium d’un bon œil

La fusion des deux géants canadiens des fertilisants agricoles, PotashCorp et Agrium, est bien accueillie par Arianne Phosphate qui projette d'exploiter une mine d'apatite près du lac à Paul, à 200 km au nord de Saguenay.

L'entente unira les activités minières d'extraction d'engrais de PotashCorp - les plus importantes du monde en termes de capacité - au vaste réseau mondial de vente directe aux agriculteurs d'Agrium.

La fusion permet la création d'un nouveau géant agricole mondial d'une valeur de 36 milliards de dollars américains (47 G$ CAN).

Le chef des opérations d'Arianne Phosphate, Jean-Sébastien David, est heureux de voir que les deux anciens concurrents restent une propriété canadienne. PotashCorp et Agrium étaient toutes les deux acheteuses de phosphate.

M. David estime que la proximité des marchés demeure un enjeu pour toute entreprise, malgré la mondialisation. La fusion vient en quelque sorte calmer les spéculations.

« Au niveau des phosphates, depuis six mois, c'est la sixième ou septième transaction, explique le chef des opérations d'Arianne Phosphate. Tout le monde bouge. Donc je ne suis pas surpris de voir ce genre de transaction là. »

Jean-Sébastien David soutient que la recherche de financement pour le projet de mine du lac à Paul se poursuit. Il estime que la fusion de PotashCorp et d'Agrium ajoute un élément de stabilité dans le marché, tout en permettant de conserver la mainmise sur une entreprise majeure du secteur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine