Retour

Arrestation musclée à Saguenay : le policier coupable de voies de fait

Le policier de Saguenay Philippe Lajoie est reconnu coupable de voies de fait sur un homme de 22 ans.

Le juge Pierre Lortie a rendu son jugement au palais de justice de Chicoutimi vendredi.

Retour sur les événements

Les faits reprochés remontent à novembre 2015 et sont survenus dans le stationnement de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Le policier a procédé à l’arrestation d’un étudiant qui était en apparence intoxiqué dans une voiture.

Philippe Lajoie avait expliqué en cour que le jeune homme menotté était agressif et qu’il lui avait fait des menaces de mort.

Il disait avoir simulé de frapper le jeune homme.

Des images contredisent le policier

Pourtant, la caméra de surveillance de l’UQAC montre clairement que la victime a été projetée au sol et qu’un coup lui a été porté.

Au rendu de son jugement, le juge Lortie s’est par ailleurs interrogé de la pertinence de jeter l’homme au sol. Selon lui, le policier a fait usage de force déraisonnable.

Omission d'éléments d'enquête

Pierre Lortie a aussi fait valoir que, dans son rapport des événements, le policier avait omis de mentionner certains éléments qu’il a présentés pour sa défense.

Aucune accusation m'a été portée contre l’étudiant de 22 ans.

Le signalement avait été effectué par les agents de sécurité de l’UQAC et non par la victime.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine