Retour

Arrestations de l’UPAC : surprise et consternation au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le maire de Saguenay se dit ébranlé et attristé par l'arrestation de l'ex-ministre libérale Nathalie Normandeau. Il l'avait fréquemment côtoyée.

Nathalie Normandeau a été arrêtée jeudi matin par l'Unité permanente anticorruption (UPAC). D'autres personnalités influentes ont également été arrêtées. Mme Normandeau devra répondre à des accusations de complot, de corruption, de fraude et d'abus de confiance.

Jean Tremblay l'a surtout connue alors qu'elle était ministre des Affaires municipales et vice-première ministre.

Il a également eu à traiter plusieurs dossiers municipaux avec l'ex-chef de cabinet de Mme Normandeau, Bruno Lortie, également arrêté.

Pierre Dostie soulagé

Pour sa part, le candidat de Québec Solidaire dans Chicoutimi, Pierre Dostie, se dit soulagé de constater que la justice suit son cours.

Il rappelle cependant que plusieurs secteurs de l'économie, à l'extérieur du domaine de la construction, n'ont pas été couverts par ces enquêtes de corruption. Il indique que malheureusement cette culture est répandue.

Il affirme que cette situation contribue au désabusement des citoyens, alors que plusieurs n'ont plus confiance en leurs représentants politiques.

M. Dostie affirme qu'il faut faire le ménage dans les contributions politiques. Il mentionne que le Parti libéral devrait rembourser tout l'argent qu'il croit avoir été acquis de façon irrégulière pour donner l'exemple.

La candidate du PQ réagit à son tour

Mireille Jean, candidate du Parti québécois dans Chicoutimi, est soulagée elle aussi de constater que le travail des policiers a porté fruit. « Les arrestations de ce matin montrent que, enfin, il y a des résultats des enquêtes qui ont été menées sur le système de corruption. C'est le symbole de la culture libérale actuelle », a-t-elle ajouté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine