Retour

Attouchements sexuels : 12 mois de prison pour Jean-Marc Campion

Jean-Marc Campion, 59 ans, écope de 12 mois de prison pour avoir commis des attouchements sexuels sur la petite-fille de son ex-conjointe.

Au palais de justice de Roberval, vendredi, le juge a souligné le manque d'empathie de l'homme et le fait qu'il ait abusé de la confiance de la jeune fille pour justifier la peine imposée.

L’avocat de Jean-Marc Campion, Me Denis Otis, demandait une peine minimale de 90 jours de prison à purger dans la collectivité et la réalisation de 150 à 200 heures de travaux communautaires. La procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Julie Lajoie, exigeait plutôt un an de prison.

Inciter les autres à dénoncer

La victime, Marijane Bonenfant, n'avait que 12 ans à l'époque des faits survenus en 2014. Elle a demandé à ce que l'ordonnance de non-publication soit levée par le tribunal pour inciter les victimes à dénoncer leurs agresseurs, ce qui permet aux médias de l’identifier.

L’homme a touché les seins et les parties génitales de l’adolescente à quatre reprises à l’époque des faits. Il était alors le conjoint de sa grand-mère depuis 20 ans.Marijane Bonenfant n'a pas hésité à le dénoncer et sa famille l'a toujours appuyée.« J'ai un travail de mère, lui a un travail de père, explique Julie Ménard, la mère de Marijane. On protège cette enfant-là, mais on a le devoir, comme citoyen, de protéger les autres. »

Mme Ménard est satisfaite de la peine imposée à Jean-Marc Campion. « Il aurait eu trois mois, j'étais déjà satisfaite parce que j'avais protégé Marijane », mentionne-t-elle.

Les événements ont laissé des traces, mais la famille préfère aller de l'avant.« Le plus facile, c'est d'aller dans l'agressivité et la colère, mais ça c'était clair que ce n'est pas la voie qu'on voulait prendre parce que je ne pourrais pas être debout », a confié la grand-mère de la victime, Suzie Guertin.

D'après le reportage de Mélissa Paradis.

Plus d'articles

Commentaires