Retour

Au tour du Lac-Saint-Jean d’accueillir le Grand défi Pierre Lavoie

Pour la première fois de son histoire, le Grand défi Pierre Lavoie a fait un passage remarqué autour du Lac-Saint-Jean.

Les participants ont débuté leur journée à Mashteuiatsh où ils ont plongé dans les eaux glaciales du Piékouagami.

Ce n’est pas un hasard si le Grand défi s’est arrêté dans la communauté autochtone. Comme d’autres communautés, Mashteuiatsh rencontre plusieurs défis au plan des saines habitudes de vie. La sédentarisation fait partie du problème.

« Nos habitudes de vie en forêt, on ne pouvait pas les transposer dans la communauté, donc on continue à manger le castor, mais au lieu de marcher 20 kilomètres, on fait 20 mètres pour aller devant la télévision. C’est sûr que ça a causé des problèmes. Avec le taux de diabète qu’on a dans la communauté, bien c’est alarmant », explique le chef du conseil de bande, Clifford Moar.

La route se poursuit

Par la suite, les cyclistes ont pris la route vers Dolbeau-Mistassini où plusieurs activités étaient organisées pour eux.

Ils ont terminé leur passage dans la région à Alma avant d’emprunter la réserve faunique des Laurentides. Cette partie du parcours est la plus difficile en raison de ses nombreux dénivelés.

Pour cette deuxième journée, les participants ont pédalé 423 kilomètres.

Le Grand défi s’arrêtera samedi matin à Lévis.

Plus d'articles