Retour

Aucun cas d’intoxication au fentanyl au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La direction régionale de la santé publique n'a pas encore enregistré de cas de personne qui aurait consommé du fentanyl au Saguenay-Lac-Saint-Jean et qui se serait retrouvée aux urgences.

La drogue, vendue sur le marché noir comme étant de la morphine, est en circulation à Québec, oùles autorités disent avoir recensé 11 cas de surdoses à ce puissant analgésique opioïde au cours des derniers mois, dont trois mortelles.

Le directeur des communications du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jean-François St-Gelais, indique que les responsables de la santé publique ont fait de la prévention auprès de certains intervenants de première ligne.

« Il y a un appel à la vigilance qui a été transmis à l'ensemble des paramédics, des médecins et des infirmières qui travaillent dans les urgences de la région sur les risques de surdoses liés à la consommation de cette drogue de rue, dit-il. On recommandait aussi la manière d'intervenir pour traiter les cas qui pourraient se présenter aux urgences ou dans les interventions ambulancières et on invitait les gens à faire une surveillance accrue pour détecter les cas précoces. »

Le fentanyl peut entraîner de graves problèmes de santé, car il est 40 fois plus fort que l'héroïne.

Le petit comprimé bleu, surnommé « la petite bleue » dans la rue, porte l'inscription A 215. Il s'apparente à de l'Oxycodone 30 mg.

Plus d'articles

Commentaires