Retour

Aucune accusation contre la SQ pour avoir abattu le Saguenéen Simon Simard

Les policiers du Groupe tactique d'intervention de la Sûreté du Québec (SQ) ne feront l'objet d'aucune accusation après l'intervention qui a mené à la mort de Simon Simard, en juillet 2016, dans l'arrondissement de Jonquière.

Un texte de Vicky Boutin

L’individu de 27 ans est mort après avoir été atteint par la balle d’un policier. L’homme a été tué après un siège de 16 heures dans son logement de la rue Saint-Germain. Simon Simard était sorti de son appartement avec un engin explosif sur son épaule.

Après enquête, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) conclut que l’intervention était légale en raison des risques que représentait l’individu pour les policiers et l'entourage.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine