Une équipe bien spéciale participe cette semaine à la 25e édition du tournoi provincial de hockey atome de Chicoutimi. Les joueurs des Tigres de la Fondation Jean Allard forment la première équipe de joueurs autistes de la région.

Composée de sept joueurs autistes, l'équipe a commencé à s'entraîner en septembre. « Au départ, c'était uniquement pour faire des entraînements. Une fois par semaine, le samedi, on se réunissait et on leur donnait la possibilité de faire du hockey et évoluer, et l'idée du tournoi atome de Chicoutimi est venue du fait qui manquait une équipe dans l'atome B », explique Dany Fortin, coordonnateur du Club de hockey mineur de Chicouitmi.

Certains jeunes n'avaient jamais patiné ni touché à une rondelle avant d'intégrer l'équipe. Au fil des semaines, le sport leur a permis d'évoluer et de s'épanouir. « Au début plusieurs avaient de la difficulté et ça n'a pas été long, ils ont pris vite le goût. On voit dans leurs yeux la passion qu'ils ont de jouer au hockey », raconte Michel Leroux, bénévole à la Fondation Jean Allard.

« Le hockey, ça m'a apporté plein de choses! Et moi je suis content de participer à ce sport-là et au tournoi! », dit Alexandre, qui fait partie de l'équipe des Tigres. « Il y a beaucoup d'évolution. Il avance à chaque cours, à chaque cours il en apprend du nouveau et aujourd'hui il est bon! », se réjouit le père d'un joueur.

Une première au Québec

Ces joueurs sont les premiers autistes à participer à un tournoi de hockey mineur au Québec. Les entraîneurs sont surpris de voir le travail accompli par ces jeunes en si peu de temps.

Même si l'autisme est associé à des difficultés au niveau de la communication et des interactions sociales, Dany Fortin, du Club de hockey mineur de Chicoutimi, remarque que le hockey favorise certains échanges. « Ils s'ouvrent vers les autres et ça se voit dans le jeu aussi, parce qu'ils arrivent à faire circuler la rondelle un peu et à promener la rondelle, donc ils apprennent à jouer avec les autres », souligne-t-il.

Devant le succès de cette première expérience, Michel Leroux espère que des initiatives semblables voient le jour ailleurs au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine