Retour

Avant-bal de l’école de l’Odyssée-Dominique-Racine : arrivée sous surveillance

Il fallait faire fouiller ses sacs et montrer qu'on était en état de passer toute une journée en classe pour entrer à l'École secondaire de l'Odyssée Lafontaine-Dominique-Racine, mercredi matin.

Un texte de Chantale Desbiens

Un poste de contrôle a été installé à l'une des portes pour tous les élèves de 5e secondaire qui se présentaient à l'école, au lendemain d'un avant-bal organisé pour souligner la fin de ce cycle scolaire. Des policiers de la Sécurité publique de Saguenay étaient également présents.

Des jeunes ont fait la fête dans la nuit de mardi à mercredi dans un boisé de l'arrondissement de Chicoutimi. Certains n'ont pas dormi de la nuit. « On a fait un feu toute la soirée, il y avait de l'alcool, raconte l'un d'eux. Je me sens quand même magané, mais je vais essayer d'aller à l'école quand même. »

Un événement difficile à interdire

La direction de l'école de l'Odyssée-Dominique-Racine veut pour sa part éviter que des élèves se présentent à leurs cours en état d'ébriété, ou encore avec de l'alcool ou de la drogue.

Une dizaine de jeunes se sont fait refuser l'accès à leur classe et leurs parents ont dû aller les chercher. Les surveillants ont saisi quelques bouteilles d'alcool.

Selon la travailleuse sociale Louise Grandisson, il est difficile d'interdire la tenue d'un avant-bal comme celui organisé mardi soir, alors que les jeunes sont sous la responsabilité de leurs parents. Par contre, il s'agit d'une occasion pour sensibiliser les jeunes.

« On ne fait pas de prélèvement sanguin, sauf qu'on peut parler d'aptitude à se présenter en classe, souligne-t-elle. Je n'ai pas dormi de la nuit, je suis allé au feu, j'ai bu peut-être jusqu'à 3 h, je peux-tu venir travailler? Je pense que tous les parents vont dire que je n'ai pas d'affaire là. »

Les élèves de l'école de l'Odyssée-Dominique-Racine avaient été avertis au cours des dernières semaines qu'il y aurait un poste de contrôle à l'entrée de l'école. Des enseignants font aussi passer des examens au lendemain de la fête pour tenter de dissuader les jeunes.

La fouille, qui se déroule devant les élèves de 3e et 4e secondaire, n'a cependant pas un effet dissuasif. Les jeunes avouent qu'ils ont hâte de vivre leur avant-bal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine