Retour

Bagotville et Saguenay s'entendent pour collaborer en cas d'urgence

La nouvelle entente sur les mesures d'urgence vise à officialiser la collaboration qui existe déjà depuis plusieurs années entre la Base militaire de Bagotville et la Ville de Saguenay.

Les Forces armées sont déjà venues en renfort lors d'événements majeurs comme le déluge de 1996 ou la fermeture du pont Dubuc, en 2013.

L'accord permet d'arrimer deux protocoles d'entente signés en 2012 concernant la lutte aux incendies et l'assistance spéciale liée à un accident maritime majeur.

Le commandant de la Base militaire, le colonel Darcy Molstad, explique qu'il est prêt à rendre les 2000 militaires disponibles en cas d'urgence.

« Si jamais, exemple, un écrasement. Si un gros avion commercial arrive près de la Base de Bagotville, nos pompiers sont plus formés à ça, puisqu'ils s'entraînent déjà avec des carcasses d'avion », précise le colonel.

Intervention plus rapide

La Ville de Saguenay espère ainsi gagner en rapidité et réduire les flous bureaucratiques ou les zones grises en matière de déploiement et d'organisation.

« Tout ça va être clair. Peu importe qui on appelle au centre d'urgence de Bagotville, ils vont savoir qu'il y a une entente claire et que c'est préautorisé », ajoute le directeur du Service incendie de Saguenay, Carol Girard.

L'entente qui vient d'être signée est valide pour une durée indéterminée.

Plus d'articles