Retour

Beaucoup d’attentes pour le prochain budget du gouvernement du Québec dans la région

Une vingtaine d'élus et de représentants socioéconomiques étaient rassemblés à Chicoutimi pour discuter du prochain budget du gouvernement du Québec. Les attentes de ces acteurs sont grandes, notamment sur la question du transport aérien.

Besoins de main-d'œuvre, infrastructures, assouplissements dans les programmes : plusieurs sujets ont été abordés.

La question du transport aérien était omniprésente : coût des billets, améliorations à l'aéroport de Bagotville et demande de faire pression sur le gouvernement fédéral pour obtenir une douane.

Le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibault, veut que les choses bougent.

« Oui, il y en a des touristes qui viennent. Des gens que ça ne les effraie pas de payer un mille piastres de plus pour s'en venir à Bagotville, mais ce n'est pas vrai que tous les touristes sont comme ça », déplore-t-il.

Le député de Dubuc, Serge Simard, mentionne que la réflexion du gouvernement est assez avancée sur le sujet grâce au Sommet sur le transport aérien régional tenu en février.

« On parle d'investissements, on parle de négociations avec les transporteurs, on parle de programmes au niveau du prix des billets, etc. Dans le prochain budget, on va tout avoir ça », de commenter Serge Simard.

Des consultations sur le budget partout dans la province

Depuis la mi-janvier, le gouvernement du Québec mène des consultations sur le budget aux quatre coins de la province.

« D'écouter ce que nos partenaires ont à dire sur les enjeux, sur les problématiques régionales également sur des initiatives pour le gouvernement du Québec d'entendre », explique l'adjoint parlementaire du ministre des Finances, Saul Polo.

Le budget du Québec doit être déposé à la fin du mois de mars.

D’après les informations de Claude Bouchard

Plus d'articles