Le gymnase de la polyvalente de Normandin revêt des allures de zoo cette fin de semaine. Pour célébrer ses 30 ans et pour partager son succès avec la population, l'entreprise Nature 3M Bilodeau Canada propose une exposition d'animaux naturalisés. Le public peut ainsi observer quelque 200 bêtes provenant des quatre coins du monde.

Mario Bilodeau, le copropriétaire de l'entreprise, était enfant quand il a commencé à s'intéresser à la taxidermie. Il a commencé avec toutes sortes de petits animaux.

« J'avais acheté un livre, un tout petit bouquin, puis tranquillement pas vite avec ça, j'avais fait une corneille, j'avais fait une belette, j'avais fait un écureuil, toutes sortes de petites bebelles de même. »

Cependant, il ne se doutait pas que sa passion le mènerait aussi loin. Trente ans après l'ouverture de son atelier, Mario Bilodeau vend des antilopes, des ours, des morses et des lions partout sur la planète. Certaines de ses pièces se retrouvent même au cinéma. Il produit aussi des bottes et des vêtements.

Au fil des ans, Bilodeau est devenu le plus gros employeur de Normandin : plus de 80 personnes y travaillent à temps plein.

Animaux naturalisés

Plusieurs animaux qui se retrouvent dans l'exposition ont été chassés légalement. Les autres proviennent de sanctuaires animaliers ou de zoos. Ils ont été euthanasiés parce qu'ils étaient malades ou très vieux.

« Après ça, ils nous l'offrent et nous autres on va le chercher. À partir de là, on fait tout le dépeçage, le tannage de la peau, le montage de la forme. Ça fait que tous ceux qui vont venir en fin de semaine vont pouvoir apprendre comment ça marche parce que le métier de taxidermiste, c'est pas courant ici au Québec. »

Projets

Les projets ne manquent pas chez Bilodeau. L'entreprise aimerait bientôt présenter ses pièces partout dans la province grâce à un musée ambulant. Des négociations sont d'ailleurs en cours pour monter des expositions dans des centres commerciaux dès l'an prochain.

De plus, Bilodeau offrira à compter de janvier une formation en taxidermie en collaboration avec les centres de formation professionnelle de Dolbeau-Mistassini et de Saint-Félicien. L'objectif est de former une douzaine de nouveaux spécialistes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine