Retour

Blocage provincial des sentiers de motoneige : la région se prépare

Les motoneigistes des quatre coins du Québec surveillent attentivement le bras de fer qui se joue entre l'Union des producteurs agricoles (UPA) et le gouvernement du Québec. L'impasse dans les négociations pourrait se traduire par un blocage des sentiers de motoneige partout en province dès lundi, sauf ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les milliers de kilomètres de sentiers de la région demeureront ouverts même si les clubs et les agriculteurs approuvent le moyen de pression qui vise à contester la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles instauré par Québec.

Ceci pourrait pousser plusieurs motoneigistes à choisir la région pour venir pratiquer leur loisir favori.

« On est capable de recevoir tout le monde qui veut descendre ici dans la région. Ça va être ouvert puis on y tient mordicus que ça va être ça. Si on a 5000, 6000 motoneigistes qui viennent, ça va être fameux », estime le président du Club de motoneigistes du Saguenay, Jules Tremblay.

Une autre stratégie

Les clubs et les agriculteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont déjà connu les conséquences d'un blocage des sentiers en 2010.

L'UPA régionale et les clubs ont conclu des ententes financières qui assurent une saine cohabitation depuis. Même s'ils sont solidaires avec les agriculteurs d'ailleurs au Québec, ils optent pour une stratégie différente.

« Arrêter tous les sentiers pendant deux semaines, les hôtels pis tout le travail qu'on a fait depuis trois mois, ben ça ne donne rien. C'est pour ça qu'on a appuyé les agriculteurs ici de la région pis eux autres ils comprennent ça aussi », indique Jules Tremblay.

Ce qui est bon pour nous, va être dommageable pour les autres régions du Québec et comme on est le Saguenay-Lac-Saint-Jean, une petite partie de tout l'ensemble du Québec, ben ce n'est pas bon pour l'économie québécoise il faut le voir dans son ensemble.

Maxime Saint-Laurent, directeur du marketing, Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean

L'industrie de la motoneige entraîne des retombées économiques d'environ 100 millions de dollars annuellement dans la région. Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean ne prévoit aucune campagne publicitaire spéciale pour attirer les motoneigistes ici pendant cette tourmente.

« On ne profitera pas de la situation au détriment d'autres régions touristiques du Québec parce que si, nous, on avait été en situation de blocus ou qu'une autre région ne l'avait pas été pis qu'ils avaient profité de la situation, on aurait trouvé ça peut-être désagréable. Donc on ne veut jamais faire aux autres ce qu'on ne voudrait pas se faire faire à soi-même », mentionne Maxime Saint-Laurent

Des barrages symboliques seront érigés dans des sentiers de la région le 4 février prochain pour sensibiliser les motoneigistes à ce dossier provincial.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine