Retour

Bois d’oeuvre : Alexandre Cloutier fustige le député fédéral Denis Lemieux

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, fustige le député fédéral de Chicoutimi-Le-Fjord, Denis Lemieux, qui refuse de commenter la crise du bois d'oeuvre. L'attaché du député libéral affirme que les ministres libéraux en ont assez dit sur le conflit et qu'il n'a pas besoin d'en ajouter pour le moment.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

En entrevue à Radio-Canada, le député du Parti québécois parle de ce refus comme d'une profonde incompréhension de son rôle d'élu. Il croit que Denis Lemieux devrait défendre l'industrie forestière puisque plusieurs citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean vivent de cette activité économique.

« Comment peut-il prétendre que ce n'est pas de ses responsabilités de défendre l'industrie et les travailleurs forestiers alors que des milliers de familles chez nous paient leur hypothèque, habitent notre région grâce au bois qui est [d’ailleurs] directement sur notre drapeau régional? », s’est exclamé le député provincial.

« Vous aurez compris que je ne comprends absolument pas sa position. S’il comprend mal son rôle, soit ça prend quelqu’un pour lui expliquer ou qu’il comprenne qu’il n’est peut-être plus à sa place », conclut Alexandre Cloutier.

Les députés fédéraux exigent des actions d’Ottawa

La députée du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Jonquière, Karine Trudel, et le député du Parti conservateur du Canada, Denis Lebel, dénoncent l’inaction du gouvernement Trudeau dans le nouveau conflit commercial entre les États-Unis et le Canada sur le bois d’œuvre.

Le département américain du Commerce imposera des droits compensatoires d'environ 20 % en moyenne sur les exportations canadiennes.

Les deux députés exigent qu’Ottawa agisse rapidement pour sauver les emplois dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pour l’instant, Ottawa refuse d’accorder des garanties de prêt à l’industrie forestière. C’est d’ailleurs ce que réclame l’industrie, mais aussi les élus municipaux et le gouvernement du Québec.

« Les libéraux de Justin Trudeau doivent cesser de rester à ne rien faire. Nous avons besoin de voir du vrai leadership de la part du gouvernement pour affronter nos homologues américains et défendre les milliers d’emplois générés par l’industrie forestière », a écrit le député conservateur Denis Lebel sur sa page Facebook mardi.

Karine Trudel rappelle que l’imposition de taxes à l’exportation par les États-Unis n’est pas une surprise. Selon elle, le gouvernement libéral aurait dû être préparé.

« Là, on se ramasse avec une taxe qui a été annoncée [mardi], on le savait et on n’a aucune mesure de prise du côté du gouvernement Trudeau », a commenté la députée néodémocrate en entrevue à Café, boulot, Dodo.

Marche en soutien à l’industrie forestière

Un rassemblement régional aura lieu dimanche à Dolbeau-Mistassini pour soutenir l’industrie forestière.

Cette grande marche était d’abord organisée dans le cadre du mois de l’arbre et de la forêt, mais elle revêt maintenant une autre couleur à la suite des annonces sur les droits compensatoires.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, invite la population à participer en grand nombre pour lancer un message clair aux gouvernements.

Le départ de la marche est prévu à 11 h devant l’hôtel de ville de Dolbeau-Mistassini.

Plus d'articles

Commentaires