Une bien mauvaise nouvelle attendait les employés de l'entreprise Camions Inter 170, située boulevard Saint-Paul, à Chicoutimi, mardi matin. La filiale du groupe Alfred Boivin vient de fermer ses portes pour des raisons économiques.

Environ 20 employés se retrouvent sans emploi. L'entreprise se spécialisait dans la vente et l'entretien des camions International.

Une affiche placardée en vitrine annonce la fermeture. La note informe également les employés qu'ils seront contactés par un syndic de faillite pour récupérer leurs effets personnels.

Le stationnement a déjà été complètement vidé.

Des clients surpris se sont d'ailleurs butés à des portes closes quand ils se sont présentés à des rendez-vous pour récupérer des pièces ou faire des réparations.

Demandes de concessions

La semaine dernière, les syndiqués avaient été invités à voter sur une offre patronale même si la convention collective n'était pas encore arrivée à échéance.

L'employeur voulait abolir des postes, revoir les horaires, modifier le régime de retraite et imposer un gel de salaire. Le résultat du vote reste inconnu malgré l'annonce de la fermeture.

Plus d'articles