Retour

Cartonnerie de Jonquière : le comité de relance en colère contre Jacques Daoust

Le député péquiste Sylvain Gaudreault et le conseiller municipal de Saguenay, Jonathan Tremblay, fulminent contre le ministre de l'Économie, Jacques Daoust, dans le dossier de la fermeture de la cartonnerie Graphic Packaging, à Jonquière.

L'entreprise a fermé l'usine, le 13 juillet dernier, entraînant la mise à pieds de 140 travailleurs.

Mardi, le ministre Daoust a rencontré la direction de l'entreprise américaine, à Montréal. Il en conclut qu'il n'existe aucune possibilité de relance ou de vente des installations de Jonquière, mais qu'il est possible de prévoir des investissements dans une autre usine du Québec, à East Angus.

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est furieux. « Ça veut dire qu'ils sont en train de négocier le maintien d'une usine sur le dos de travailleurs qui ont été licenciés sauvagement il y a un mois », déplore-t-il.

Sylvain Gaudreault n'accepte pas que le ministre ait tenu une telle rencontre sans parler au syndicat et au comité de relance, qui manifestaient avec 300 personnes à Saguenay, samedi.


Le conseiller Jonathan Tremblay, qui siège aussi au comité de relance de la cartonnerie, va dans le même sens que M. Gaudreault. « Le ministre ne sait même pas qu'est-ce qu'on veut apporter comme solution, dit-il. Il ne sait pas exactement c'est quoi tous les arguments, absolument pas, parce que le syndicat n'a même pas réussi à leur parler. »

Le président du syndicat de l'usine de carton, René Gélinas, s'est déclaré trop en colère pour commenter le dossier pour le moment.

Un porte-parole au bureau du ministre Jacques Daoust indique le ministre s'est fait dire non à plusieurs reprises par Graphic Packaging et qu'il avait eu des contacts avec le syndicat avant la rencontre de mardi.

Plus d'articles

Commentaires