Retour

Certains propriétaires empiètent sur les terres publiques de Saguenay

Des résidents de Saguenay devront revoir l'utilisation qu'ils font des terres publiques municipales. Certains citoyens se sont approprié des portions de terre annexées à leur terrain.

Ils y ont ainsi érigé des bâtiments ou installé des piscines sans obtenir d'autorisation préalable de la Ville. Or, Saguenay souhaite maintenant serrer la vis aux contrevenants.

« Il faut faire le ménage de la ville pour que ce soit bien clair, chaque terrain est occupé par qui. Il faut qu'il y ait de la justice, aussi », a expliqué lundi le maire Jean Tremblay. « De la manière qu'on aborde le citoyen, ce sont des montants très minimes. On n'essaie pas de faire de l'argent avec ça. On veut que les titres de propriété soient clairs pour tout le monde. Si quelqu'un a un garage sur le terrain de la Ville, soit qu'il l'achète, soit qu'il le loue », a-t-il ajouté.

Environ 1500 cas ont été répertoriés au cours des deux dernières années, selon la porte-parole de la Ville, Sonia Simard. La municipalité a pris des photos aériennes afin de documenter les différents cas, et elle communique maintenant avec les propriétaires pour leur demander de revoir l'utilisation du terrain ou de payer des frais.

« Quelqu'un qui décide de maintenir l'utilisation de l'espace devra en venir à une entente avec la Ville. S'il prend la décision d'occuper sans autorisation, la Ville va probablement demander de cesser l'utilisation », a expliqué Madame Simard.

Plus d'articles

Commentaires