Retour

Chicoutimi-Le Fjord : débat électoral sur fond de niqab et d’enjeux militaires

Les principaux candidats qui s'opposent dans Chicoutimi-Le Fjord ont croisé le fer, lundi, lors d'un débat à l'émission L'heure de pointe sur Ici Radio-Canada Première.

Leurs engagements sont similaires à plusieurs égards, mais sur certains enjeux, leurs points de vue divergent considérablement.

Ils promettent tous, par exemple, de favoriser le développement de la base militaire de Bagotville. Tous les candidats se sont portés à la défense des anciens combattants. Élise Gauthier, du Bloc québécois, a déploré qu'aucun soin psychologique ni physique adéquat ne leur soit offert. Pour Dany Morin, du Nouveau Parti démocratique (NPD), le gouvernement Harper n'a pas été à la hauteur à ce sujet.

La candidate conservatrice Caroline Sainte-Marie a défendu les actions de son gouvernement envers les anciens combattants. « C'est faux de dire qu'il n'y a rien qui a été fait, au contraire, a-t-elle précisé. Il y a des choses qui ont été mises sur pied. »

Douane à Bagotville

Au sujet du projet d'une douane à Bagotville, Denis Lemieux du Parti libéral accuse le député sortant Denis Lebel de se défiler parce qu'il en veut à Promotion Saguenay. « Est-ce que Mme Sainte-Marie est d'accord avec M. Lebel, a-t-il demandé, et croit que seul Promotion Saguenay est responsable de l'échec de Cobalt et de la construction prématurée de la desserte ferroviaire de Grande-Baie? »

Caroline Sainte-Marie a répondu que M. Lebel n'avait jamais dit quoi que ce soit contre Promotion Saguenay.

Reconnaissance du fjord

Tous les candidats se sont engagés à travailler pour faire reconnaître le fjord du Saguenay comme patrimoine de l'UNESCO. Le sujet a mené Élise Gauthier à écorcher le député sortant Dany Morin, lui demandant pourquoi il ne faisait rien dans l'opposition.

Port du niqab

Concernant l'affaire du niqab, Dany Morin s'est rangé derrière les arguments de son chef Thomas Mulcair. « Une femme qui veut devenir citoyenne canadienne et qui porte le niqab doit enlever son voile pour s'identifier avant la cérémonie, a-t-il expliqué. Ça, c'est obligatoire et c'est bien comme ça. »

Ce qui a amené le candidat libéral Denis Lemieux à défendre l'arrivée des réfugiés en citant le centre de recherche sur le givrage de l'Université du Québec à Chicoutimi. « Ces gens-là, affirme M. Lemieux, s'il avait fallu qu'ils n'aient pas leur citoyenneté pour une raison ou une autre, la région puis la science seraient privées d'une bien grande qualité de personnes. »

Autres débats

Deux autres débats seront présentés à L'heure de pointe et sur le site web d'ICI Radio-Canada à compter de 16 h. Mardi, ce sera au tour des candidats de Lac-Saint-Jean de s'affronter, et mercredi, les projecteurs se tourneront vers ceux de Jonquière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine