Retour

Cobalt Aircraft pourrait prendre son envol à San Francisco

Quelques semaines après avoir quitté le hangar de l'aéroport de Bagotville, à Saguenay, Cobalt Aircraft s'est installé à San Francisco et annonce qu'elle est prête à commercialiser son appareil Valkyrie Co50.

L'entreprise a lancé une campagne marketing pour vendre son avion qui a été développé à Saguenay pendant quatre ans. Le 12 novembre, Cobalt indiquait qu'il était désormais possible de commander des prototypes de la Valkyrie Co50, dont l'hélice se trouve derrière le fuselage. L'appareil est toujours en attente de sa certification des autorités américaines.

Le président de la compagnie, David Loury, explique sur le site Internet de Cobalt que cinq appareils sont en construction actuellement et doivent être livrés à l'été 2017. Le prix demandé se situe entre 600 000 $ et 700 000 $.

Il a été impossible de joindre David Loury, malgré plusieurs tentatives.

Déception à Saguenay

Le maire Jean Tremblay avoue sa déception de voir le projet aller de l'avant aux États-Unis, alors que Saguenay avait mis beaucoup d'efforts pourinciter Cobalt à s'installer dans la région.

« Bien sûr que c'est une déception, mais ça arrive, dit-il. Tu en as un, tu en perds un. C'est comme ça. D'ailleurs, on appelle ça des laboratoires, ce sont usines exploratoires qui viennent. Elles ne restent pas toutes, elles ne fonctionnent pas toutes et c'est normal. »

Une entente de dix ans avait été conclue en mai 2011 avec Promotion Saguenay. L'entreprise s'engageait, entre autres, à construire une usine d'assemblage et à investir en recherche et développement.

En contrepartie, Saguenay a construit un nouveau hangar de 13 000 pieds carrés pour accueillir Cobalt qui bénéficiait des installations pour un montant de 1 $ par année, incluant les frais d'électricité, de chauffage et entretien. Le bail de Cobalt n'a finalement pas été renouvelé et l'entreprise devait quitter les lieux à la fin du mois d'août.

Le maire Tremblay précise que le processus de sélection pour dénicher un nouveau locataire pour le hangar incubateur de l'aéroport de Bagotville se poursuit. La direction espère confirmer une nouvelle entente au début de 2016.

Plus d'articles

Commentaires