Retour

Contestation autour du redécoupage électoral à Saguenay

Le collectif Citoyens pour la démocratie demande au ministre des Affaires municipales de refuser le projet de loi privé sur le redécoupage électoral déposé par la Ville de Saguenay.

Radio-Canada a obtenu copie de la lettre envoyée par les signataires au ministre Pierre Moreau. Avec ce projet de loi, le redécoupage des districts électoraux ferait passer le nombre de conseillers municipaux de 19 à 15 à Saguenay. Un règlement a été adopté en ce sens au mois d'août. Des citoyens dénoncent la façon dont les choses se sont faites.

Isabel Brochu, membre du collectif, est catégorique : « Il n'y a aucun débat, il n'y a eu aucune information, il n'y a rien en fait. » Elle déplore le manque de transparence de la Ville.

Le professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi, Michel Roche, est aussi au nombre des signataires. « Force est d'admettre qu'il existe malheureusement, du côté des autorités municipales, une conception un peu étriquée de ce en quoi consiste la démocratie, explique-t-il, d'où la nécessité pour des organisations comme la nôtre de contribuer à la prise de conscience de ce problème. »

Points de vue divergents

Le conseiller municipal Luc Boivin soutient que l'adoption du règlement a été faite dans les règles de l'art. Il croit que les opposants ne comprennent pas le processus. Il affirme que ce n'est pas au conseil de ville de décider du redécoupage des quartiers ni de consulter la population.

Le conseiller François Tremblay est en désaccord avec ce point de vue. Il appuie d'ailleurs l'initiative citoyenne. Selon lui, la Ville aurait pu consulter les élus et la population.

La commission parlementaire sur le sujet devrait avoir lieu au cours des prochains mois. Le collectif promet d'y être pour faire entendre sa voix.

Plus d'articles

Commentaires