Retour

Convertir les cabanes à pêche à l’énergie solaire

Au milieu des cabanes d'où sort le panache de fumée, résultat de la combustion du bois, l'installation intrigue et intéresse les curieux.

Il s’agit de l’installation mise en place par une quinzaine d’étudiants membres du club de Technologie des énergies renouvelables et rendement énergétique (TERRE) du cégep de Jonquière. Cellules photovoltaïques, câbles, batteries : de quoi fournir en énergie la traditionnelle cabane a pêche sur la baie des Ha ! Ha !

Une dizaine de cabanes ont été évaluées par les étudiants, samedi. Leur but : convaincre les pêcheurs de procéder à la conversion.

Le coût : entre 600 $ et 800 $, selon les besoins, de quoi éclairer et faire fonctionner la radio, la télévision, charger cellulaires et tablettes. Pour le chauffage toutefois, il faut conserver le poêle à bois ou la chaufferette au propane.

Malgré tout, la proposition intéresse beaucoup de monde.

« Je ne pensais pas qu’on allait en avoir beaucoup, mais on en a déjà beaucoup et le monde est super intéressé », constate Dany St-Gelais, un étudiant en électronique industrielle.

Parce que malgré son prix d’achat, l’appareillage présente l’avantage de ne pas nécessiter d’essence, contrairement à une génératrice, tout en étant tout aussi portatif.

« Ça va pouvoir marcher pour leur roulotte ou leur cabane de chasse l’été. Ils vont pouvoir déplacer ça et ce n’est pas très dispendieux », précise-t-il avec enthousiasme.

Plus d'articles