Les économistes prévoient que le prix du panier d'épicerie grimpera en flèche en 2016, mais une famille de l'arrondissement de La Baie ne s'en fait pas trop. Depuis 25 ans, les Gilbert-Thévard développent des techniques leur permettant d'être quasi autosuffisants.

Avec le Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB), Pierre Gilbert a créé un éco-hameau lui permettant d'adopter un mode de vie basée sur les ressources renouvelables.

À force de recherches et de ruses, sa famille a maintenant des aliments frais à se mettre sous la dent 365 jours par année.

« Puisqu'on fait beaucoup de recherche et d'exploration, on se retrouve à être autonomes. Chez nous, on produit tous nos légumes pour toute l'année et une partie de nos fruits », explique Pierre Gilbert.

Les récoltes du potager sont congelées, mise en bocaux ou conservées dans une cave à légumes. Les Gilbert-Thévard arrivent même à conserver des laitues fraîches tout l'hiver.

La famille élève également une dizaine de chèvres et une quarantaine de poules afin d'avoir le lait, la viande et les oeufs nécessaires pour compléter ses besoins nutritionnels.

« Avec le lait de chèvre, on fait surtout du fromage. On en prend aussi comme ça, évidement, et on fait du yogourt. Quand on a trop de fromage on en garde dans le sel, ça nous fait du fromage feta », mentionne Marie-Thérèse Thévard.

Plus économiques et plus écologiques, les repas servis à la table des Gilbert-Thévard sont également plus goûteux et riches en vitamines et nutriments.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine