Retour

De nouvelles pertes financières, mais pas de fermeture d’usines chez Résolu

Produits forestiers Résolu (PFR) a conclu l'année 2016 avec une perte nette de 81 millions de dollars, ou 0,90 $ par action.

Produits forestiers Résolu (PFR) a conclu l'année 2016 avec une perte nette de 81 millions de dollars, ou 0,90 $ par action.

Il s’agit tout de même d’une amélioration sur l'année précédente, alors que la perte avait été trois fois plus importante, à 257 millions de dollars.

Une année en dents de scie

Ces fluctuations se sont reflétées sur la valeur de l'action qui est passée de 11,64 $ en janvier à 5,14 $ en novembre, avant de connaître une remontée au-dessus des 7,60 $ en décembre.

L'entreprise est arrivée à réduire ses coûts de production et à profiter de la force du dollar américain qui favorise sa production canadienne.

Le secteur du bois d'œuvre a été le plus performant de l'entreprise avec un bénéfice d'exploitation multiplié par 35, atteignant 69 millions de dollars comparativement à deux millions en 2015.

La fabrication locale est rentable

Les papiers spéciaux, ce qui inclut la production des usines Kénogami, Alma et Dolbeau, ont connu une légère baisse de profitabilité, mais restent rentables, tout comme le secteur de la pâte commerciale dont celle produite à Saint-Félicien.

Seule la production de papier journal a connu un déficit d'exploitation en 2016.

Lors de la présentation des résultats financiers jeudi matin, le chef de la direction de PFR, Richard Garneau, a affirmé que les prochains mois permettront de lancer la production de papier tissu à l'usine de Cahoun, au Tennessee.

M. Garneau ajoute qu’il ne prévoit pas d’investissements majeurs en 2017, mais n’envisage pas de fermer des usines non plus.

D'après le reportage de Denis Lapierre

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine