Retour

Débat sur le développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean

À qui la faute? À qui le mérite? Voilà qui résume bien les échanges sur le développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean entre les députés de l'opposition et du gouvernement à l'Assemblée nationale, vendredi.

Deux heures de débat politique ont été consacrées à la région dans le cadre d’une interpellation, une procédure parlementaire à la disposition de l’opposition pour traiter d’un sujet particulier.

Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Martin Coiteux, a rejeté les blâmes qu’il a reçus sur l’ancien gouvernement péquiste.

Du côté de l’opposition, les députés de Jonquière et de Chicoutimi, Sylvain Gaudreault et Mireille Jean, ont plutôt accusé les libéraux de nuire au développement régional.

Voici un résumé des discussions :

  • Aluminium : Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, parle encore d’une absence totale de leadership au gouvernement. « J’ai l’impression d’entendre un porte-parole de compagnie », a-t-il reproché au ministre Martin Coiteux.
  • Sommet économique de 2015 : Le Parti québécois s’accorde le crédit de l’idée d’un sommet économique régional mis en place il y a deux ans par les libéraux. Le ministre Martin Coiteux salue le modèle : « C’est ça la source principale de la nouvelle façon de procéder en matière de développement économique régional. »
  • Création d’emploi : Alors que le député Sylvain Gaudreault soutient, chiffres à l’appui, que les politiques du gouvernement Couillard ont eu un impact négatif sur le marché du travail régional, le ministre Martin Coiteux rétorque que durant les 18 mois du gouvernement Marois, le Saguenay-Lac-Saint-Jean avait perdu plus de 9000 emplois et que le chômage avait été de 11 %.
  • Centralisation : Les péquistes estiment que les politiques centralisatrices du gouvernement Couillard ont dépouillé la région de ses outils de concertation socio-économiques. Un point de vue que rejette le ministre Coiteux qui parle plutôt de décentralisation.
  • Santé : Les députés du PQ Mireille Jean et Sylvain Gaudreault ont déclaré que la réforme du ministre Barrette ressemblait à un bulldozer. Le ministre Coiteux répond que cette réforme était nécessaire pour améliorer l’accès aux services pour la population, la productivité des médecins et la qualité des soins.
  • Éducation : La députée de Chicoutimi, Mireille Jean, a déploré la fermeture annoncée de l’école primaire autochtone à Saguenay. « Nous demandons au gouvernement de reconduire le financement de cet important projet pour les jeunes autochtones. » Martin Coiteux s'est gardé de prendre un engagement précis.

Le ministre a terminé son allocution en faisant le bilan appréciable de son gouvernement sur le développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le député Sylvain Gaudreault lui a d’ailleurs reproché de ne parler que du passé. Il a aussi réitéré son regret de ne pas avoir pu échanger avec le premier ministre et responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Philippe Couillard, qui participait au Sommet national sur l'emploi à Montréal.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine