Retour

Débats en vue autour de la responsabilité criminelle de David Litvak

David Litvak, accusé de voies de fait sur un prêtre et d'avoir perturbé un office religieux à la cathédrale de Chicoutimi, le 28 juin, devra demeurer derrière les barreaux en attendant la tenue de son procès.

Fait particulier, l'accusé de 38 ans a assuré en cour qu'il s'estimait totalement responsable de ses actions, contestant ainsi l'analyse du juge Pierre Simard, qui a émis des doutes au sujet de la santé mentale de David Litvak.

Le juge a finalement décidé que l'accusé devrait attendre en prison la tenue de son procès, une décision logique dans les circonstances, estime le procureur de la Couronne.

.

Son avocat s'attend pour sa part à ce que le procès soit le théâtre d'une bataille d'experts afin de déterminer si l'accusé et, oui ou non, responsable de ses actes.

Me Morissette admet qu'il est plutôt rare qu'un accusé rejette ce moyen de défense qu'est la non-responsabilité criminelle, même si un verdict rendu sur cette base n'est pas sans conséquence pour la personne inculpée.

Plus d'articles

Commentaires