Retour

Déchets à Hébertville-Station : Réjean Bouchard est en colère

Le maire de Saint-Bruno, Réjean Bouchard, est furieux. Il croit que la Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean a agi de façon précipitée en annonçant, jeudi, que les déchets des citoyens de Saguenay seront enfouis à Hébertville-Station.

Réjean Bouchard affirme être en accord avec le projet, mais il soutient que plusieurs détails ne sont pas réglés, dont le chemin d'accès au site qui passe par sa municipalité. Le maire aurait aimé qu'il y ait au préalable des consultations publiques.

Le président de la RMR, Lucien Boily, réplique qu'il ne pouvait pas y avoir de consultation publique avant qu'une entente ne soit conclue. Il comprend mal la sortie de Réjean Bouchard et estime qu'il s'agit de frustration inutile.

L'annonce de jeudi ouvre la porte à une nouvelle série de démarches qui pourraient être longues selon le directeur général du Conseil régional de l'environnement et du développement durable, Tommy Tremblay.

« Il y a quand même un agrandissement à faire pour recevoir les déchets de Saguenay, explique-t-il. Alors il devra avoir y une nouvelle étude d'impact environnemental. Par la suite, est-ce qui aura un BAPE? Ça, c'est une autre chose. »

Parallèlement, le directeur de la Chaire en éco-conseil de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Clauve Villeneuve, rappelle qu'il faudra trouver le moyen de réduire la quantité de déchets enfouis.

D'ici 2022, toutes les matières organiques devront être détournées des sites d'enfouissement.

D'après le reportage de Mireille Chayer.

Plus d'articles

Commentaires