Retour

Demande d’annexion de Chambord à Desbiens : un refus nuancé de Québec

Le maire de Chambord, Gérard Savard, se réjouit de la décision du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire de refuser l'annexion d'une partie des résidents du secteur est de sa municipalité à la ville de Desbiens.

Dans une lettre datée du 3 novembre à la directrice générale de la ville de Desbiens, le sous-ministre Marc Croteau écrit que « l'étude du dossier établit que le projet ne répond pas, dans sa forme actuelle, aux principes soutenant l'acceptation d'une annexion partielle du territoire. » Il souligne que le ministère n'approuve pas le règlement adopté par le conseil municipal.

Le haut fonctionnaire ajoute cependant que « considérant les motifs invoqués dans la demande citoyenne visant l'annexion du secteur de la Pointe-aux-Trembles, du Domaine-du-Marais et du Domaine-Norois, le ministère est ouvert à analyser un règlement d'annexion qui viserait ce secteur. »

L'enjeu : eau et égoût

Le maire de Chambord veut s'asseoir avec les résidents et les autorités de Desbiens pour s'assurer de fournir adéquatement des services d'aqueduc et d'égout si le besoin existe réellement.

« C'est évident qu'on est très soulagé de voir que Monsieur Coiteux (le ministre des Affaires municipales) s'est prononcé rapidement en ayant le rapport des deux municipalités. On est très ouvert à faire une entente avec la ville de Desbiens, une entente intermunicipale pour corriger une éventuelle problématique, si elle est prouvée, dans le secteur surtout du Domaine-du-Marais et de Pointe-aux-Trembles et du Domaine du Norois. »

Le représentant des villégiateurs de Chambord, Robert Houle s'interroge sur le refus du ministère, estimant que la réponse n'est pas très claire. Il croit que son groupe a suivi le guide d'annexion publié par le ministère.

Il rappelle que « la raison pour laquelle on demandait l'annexion, c'était pour le service d'eau et d'égout. Tout est basé là-dessus », dit-il. Il mentionne toutefois que « s'il y avait une ouverture, comme l'écrit le sous-ministre Croteau, ça nous conviendrait ».

Rappelons que la demande d'annexion des résidents de Chambord à Desbiens touchait au départ 80 propriétés, mais la résolution votée par les élus de Desbiens portait sur un territoire de 25 kilomètres carrés ce qui concernait 120 propriétés à Chambord.

En lire plus:

Desbiens dépose sa demande d'annexion d'une partie de Chambord au MAMOT

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?