Après un mois de convalescence, Denis Lebel est de retour au travail alors qu'il effectuera sa rentrée parlementaire à la Chambre des communes, lundi.

Il assure avoir bien récupéré de son intervention chirurgicale et être prêt à reprendre le collier.

Déjà, il s'attaque à la politique fiscale du gouvernement Trudeau, à l'opposé de celle de son parti, dont il se dit « particulièrement fier ».

Denis Lebel assure qu'il se sent très bien dans l'opposition, après avoir occupé plusieurs fonctions ministérielles. Et si certains ont laissé entendre qu'il pourrait traverser la Chambre pour se joindre aux libéraux, question de faire avancer ses dossiers régionaux, il affirme qu'il n'en est pas question.

Denis Lebel ajoute être parfaitement capable de s'occuper des dossiers de sa circonscription à partir de son siège dans l'opposition. L'expérience acquise comme ministre lui sert beaucoup.

Mais surtout, il croit que son attitude, alors qu'il était ministre influent du gouvernement Harper, lui a gardé toutes les portes ouvertes chez ses adversaires politiques, aujourd'hui au pouvoir.

« J'ai toujours traité avec beaucoup de respect et de dignité nos adversaires politiques, quand j'étais ministre, explique-t-il. Ils me le rendent bien aujourd'hui. Je suis capable de traiter avec les ministres séniors du gouvernement, je suis capable de les interpeller et, évidemment, souvent, c'est en faisant un peu de sous-marin qu'on réussit à faire avancer nos dossiers. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine