Le député de Roberval et ministre conservateur Denis Lebel a lancé officiellement sa campagne électorale mardi, à Alma.

Il a dressé le bilan de son dernier mandat à titre de député et ministre responsable de la région.

Il affirme que le gouvernement conservateur a participé depuis quatre ans au financement de 630 projets de développement et de création d'emplois au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En conférence de presse à Alma, Denis Lebel a cité l'aide apportée à la Véloroute des Bleuets, au Zoo sauvage de Saint-Félicien et aux Serres Toundra. Plusieurs infrastructures municipales, des musées et des festivals ont aussi reçu l'appui du gouvernement fédéral.

Denis Lebel refuse cependant de quantifier la contribution financière du gouvernement fédéral pour l'ensemble de ces projets, comme il l'avait fait lors de la campagne électorale de 2011.

Le député sortant ne prend aucun engagement précis, si ce n'est qu'il va continuer d'être au service des citoyens et de réaliser les projets qu'on lui soumettra dans le but de diversifier l'économie du Lac-Saint-Jean. « Je pense que la meilleure promesse que je peux faire, c'est de continuer à faire ma job, affirme M. Lebel. Chaque fois qu'il y a eu un dossier dans la région, on était derrière et on a continué à aller de l'avant. »

Courtiser les Almatois

Le redécoupage de la carte électorale place Alma dans la nouvelle circonscription de Lac-Saint-Jean, qui compte maintenant plus de 85 000 électeurs.

L'ajout d'Alma, une ville traditionnellement souverainiste, pose de nouveaux défis au député sortant.

« Les secteurs de Roberval et de Dolbeau-Mistassini demeurent toujours très névralgiques pour nous, mais ça amène un défi dans la campagne. Mais moi, je vois ça, comment je dirais, c'est symétrique maintenant. Tout le Lac-Saint-Jean est ensemble », souligne M. Lebel.

Le maire d'Alma, Marc Asselin, n'est pas surpris que Denis Lebel ait lancé sa campagne dans sa ville.

« Alma est quand même devenue sa plus grosse ville dans son comté, alors c'est un peu normal que M. Lebel se présente ici, croit M. Asselin. Et aussi, il faut dire qu'avec les années passées, même si M. Lebel n'était pas du comté, il nous a soutenus et aidés dans plusieurs dossiers. »

Le candidat conservateur compte multiplier ses visites à Alma afin de rencontrer les nouveaux électeurs et tenter d'obtenir leur vote en vue du 19 octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine