Retour

Denis Lebel s’inquiète pour l’avenir de la base de Bagotville

Les députés conservateurs Denis Lebel et Pierre Paul-Hus ont rencontré une douzaine de personnalités du Saguenay-Lac-Saint-Jean, vendredi, dans le cadre de leur consultation sur la révision de la politique de défense du Canada.

Ils craignent que le gouvernement Trudeaun'adopte une politique de défense moins militariste. Le porte-parole associé de l'opposition en matière de défense affirme d'ailleurs que les premiers gestes du gouvernement semblent aller dans cette voie.

« Le premier budget Trudeau, le seul ministère où il y a eu des coupures importantes, c'est le ministère de la Défense nationale, souligne Pierre Paul-Hus. Également, on a vu une intention claire d'aller vers des missions de Nations-unies. »

Dans ce contexte, les deux députés conservateurs se demandent quel sera l'avenir de la base militaire de Bagotville sous le gouvernement libéral.

Le député de Lac-Saint-Jean et chef adjoint de l'opposition officielle, Denis Lebel, se pose des questions sur l'intention de poursuivre le développement de l'escadre expéditionnaire et sur l'utilisation de l'expertise du Centre d'excellence sur les drones à Alma pour faire de la base régionale un centre qui va développer les drones militaires au pays.

« Alma s'est donné des partenariats mondiaux au niveau du Centre d'excellence de drones. Ils sont capables d'être un facilitateur, une solution au gouvernement canadien, un partenaire », souligne Denis Lebel.

Le choix du prochain avion de chasse qui va remplacer les CF-18 reste l'autre grande inconnue qui plane sur Bagotville, selon les conservateurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine