Retour

Départ de Jean Tremblay : des élus de Saguenay pris par surprise

Les réactions sont nombreuses à la suite de l'annonce du maire Jean Tremblay, qui a dévoilé lundi qu'il ne briguera pas de nouveau mandat à la tête de la ville de Saguenay.

Un texte de Vicky Boutin

La nouvelle a pris les Saguenéens par surprise. Jean Tremblay avait toujours laissé entendre qu'il serait dans la course lors du prochain scrutin municipal. Il avait même fondé son propre parti politique au cours des derniers mois. À l'Hôtel de Ville, plusieurs employés ont confié être sous le choc à la suite de cette nouvelle.

Luc Boivin surpris

Le conseiller municipal Luc Boivin, un proche de Jean Tremblay, a été surpris par l'annonce. Il affirme ne pas avoir été mis au courant de la nouvelle avant l'annonce officielle du maire sur sa page Facebook.

Il croit que le climat autour de la table du conseil sera plus serein pour les deux dernières années de son mandat. L'arrivée de l'opposition au conseil avait alourdi l'atmosphère, alors que le maire Tremblay et les conseillers de l'Équipe du renouveau démocratique étaient fréquemment opposés dans un bras de fer.

Questionné à savoir s'il songeait à poser sa candidature pour succéder au maire Jean Tremblay, Luc Boivin affirme ne pas être rendu à cette étape, mais refuse de fermer la porte. À 40 ans, il rappelle qu'il est le père d'une jeune famille, ce qui occupe une grande partie de son temps.

L'Équipe du renouveau démocratique réagit

L'une des conseillères de l'Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, affirme ne pas être surprise par cette annonce. Elle rappelle que des rumeurs en ce sens courraient depuis longtemps déjà. Elle croit que la baisse de popularité du maire auprès de la population y est pour beaucoup.

D'ailleurs, un sondage sur la popularité de Jean Tremblay à la tête de la Ville de Saguenay doit être publié mardi dans un journal local. Josée Néron croit que la décision du maire n'est pas étrangère à ce coup de sonde.

Mme Néron est convaincue qu'il s'agit d'une stratégie politique. Elle croit que Jean Tremblay annonce son retrait pour permettre à un candidat déjà ciblé de pouvoir préparer la prochaine campagne électorale.

Plus d'articles

Commentaires