À quelques heures de l'ouverture de la chasse à l'orignal, la frénésie se fait sentir chez les chasseurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les boutiques spécialisées connaissent leur plus importante période d'achalandage alors que les chasseurs mettent la touche finale à leurs préparatifs. Les salles de débitage aussi se préparent pour leur plus grosse période de l'année.

Le cheptel d'orignaux étant abondant et même en croissance, tous les segments de population peuvent être abattus cette saison.

Nombre accru de chasseurs

Les données du ministère de la Faune confirment que la chasse à l'orignal fait de plus en plus d'adeptes. En 1996, 15 500 permis étaient vendus, alors qu'aujourd'hui on en dénombre 26 000.

Toujours selon le ministère, seulement 16% des détenteurs de permis vont réussir à abattre un orignal.

Plus d'articles

Commentaires